Fairy Tail RPG

De nombreuses guildes noires ont vu le jour, arriverez-vous à toutes les anéantir ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lena Jilian, la poupée de porcelaine

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Lena Jilian, la poupée de porcelaine   Ven 22 Juin - 10:55

Lena Alice Magda Jilian



    La poupée qui fait non...


    19 ans

    Le chant des Sirène
    Crime Sorcière
    Validé by me.
    Bon - Excellent (Je m'adapte à mon partenaire)

    (c) CRÉDIT - FICHE

    « Physique »

    Lena a un physique tout ce qu’il y a de plus commun, à un ou deux détails près. Elle est fine et de taille raisonnable, avec de longs membres frêles et graciles et une peau couleur ivoire avec quelques naevus et grains de beautés ainsi une tache de naissance sur le front qui n’est visible que lorsqu’elle se met très en colère. La demoiselle a une petite cicatrice au niveau de l’appendice, mais elle n’a jamais été opérée. Lilice, comme certains aiment l'appeler, à des mains effilées avec des ongles roses, transparents et propres. Notre petite jeune fille a pour habitude de les laisser pousser un peu, tant qu’ils ne sont pas gênants . Avec ses longs cheveux noir ébène, elle est souvent jalousée par sa mère et ses amies. Étrangement , elle produit des reflets bleus au soleil. Mais ces cheveux sont si fins qu’elle a tendance à les perdre quand elle les lave, qu’elle les coiffe ou même lorsqu’elle les attache et elle déteste ça car elle en met partout.
    Lena a de petites oreilles, percées à deux endroits, des sourcils longs et fins et de grands yeux aux tons bleus et le gris acier. Dans son iris, on peut voir un cercle doré, chose assez rare pour les habitants du coin. Un nez en trompette et des joues roses claires sans oublier des lèvres roses qu’elle ne trouve pas assez pulpeuses à son goût. De fait, elle a pris l’habitude de mettre un gloss brillant pour donner l’illusion de lèvres dignes des grandes stars. Lena n’a pas les os apparents, néanmoins, on peut très facilement les discerner sous sa peau fine. Malgré son âge, elle a une poitrine très généreuse. Trop à son goût. Du haut de ses un mètre soixante et pour quarante cinq kilogrammes, il faut avouer que 98 centimètres de tour de poitrine, ça peut être embarrassant et encombrant. Et du fait de la disproportion avec ses autres mensurations, elle a beaucoup de mal à trouver des vêtements à sa taille. Bien souvent, elle doit retoucher les vêtements qu’elle achète pour que ça corresponde à ses 62 centimètres de tour de taille et ses 83 centimètres de tour de bassin.
    Elle aime peinturlurer ses ongles de divers couleurs au gré de ses envies, et lorsqu’elle en a la lubie, elle en profite pour assortir ses ongles de pied. Pour ce qui est du vestimentaire et des bijoux, Lilice porte la plupart du temps un collier en argent fait de très petites mailles auxquelles se balance un tout petit médaillon représentant un triade associée à une pierre en forme de goutte, renversée, de couleur bleu pâle. D’après ce qu’on lui a dit, cette pierre est parfaite pour elle à cause de sa définition : « Elle est féminine, douce, parée de toutes les qualités maternelles. C’est la couleur parfaite pour une personne introvertie et émotive. » Lorsqu’elle ne porte pas ce collier, chose extrêmement rare, elle porte un large ras de cou en tissu rouge, bordé de dentelle blanche et formant un trou en forme de cœur.
    Lena ne porte pas de bagues, mais arbore des boucles d’oreilles en forme de papillons, même si en ce moment, elle a une nette préférence pour celles en forme de fioles remplies de bonbons. Elle a pour habitude de porter des vêtements retouchés, souvent rouges, noirs ou blancs. Parfois violets. Bien souvent, elle met des robes soulignant ses formes, façon corset, aux larges manches et dont la coupe particulière n’est pas facilement accessible à la boutique du coin. Plus courte devant que derrière, dévoilant ses genoux, elle met souvent un jupon blanc en tulle. Notre petite demoiselle porte également une longue cape rouge, à la manière du chaperon rouge, avec une petite capuche. Elle aime aussi attacher ses cheveux, malgré son petit souci. Bien souvent, elle les remonte en deux couettes avec des élastiques à forme de tête de mort, et en guise de nœud, ses rubans rouges et noirs, parfois rehaussés d’une petite couronne. Ce style est une trouvaille que l’on pourrait nommer… la Reine de Cœur.

    « Phsychologie »

    Lena est une jeune aux multiples facettes, mais l’on peut distinguer deux Lena. La Lena d’avant le drame, et celle d’après.
    Avant, lorsqu’elle était petite, c’était une fillette joyeuse, pleine de vie et farceuse. Elle prenait plaisir à faire des bêtises avec sa sœur Rinn. De nature insouciante, elle était parfois naïve, parfois perspicace, c’est un lien presque fusionnel qui uni les deux sœurs, chose qui peut se voir quand on compare leur caractère…. Si semblable, presqu’identique. Tout les émerveillait, et elles prenaient plaisir à aider leur mère.
    Et puis le drame se produisit. A la mort de Rinn, Lena a commencer à se refermer sur elle-même, la mélancolie s’emparait d’elle un peu plus chaque jour sans que ses parents ne puissent y faire quoi que ce soit. L’apprentissage du violon l’aida légèrement à se sentir mieux, mais le son qu’il produisait était le reflet des sentiments de Lena : tristes. Lena n’avait plus le goût à rien, elle dépérissait lentement, sans que ses parents le ne voient. Elle tombait régulièrement malade, bien souvent, de simples rhumes ou angines mais jamais rien de bien grave. A l’école, elle était instable, colérique et susceptible. Elle se bagarrait à la simple remarque.
    Un peu plus tard, elle commença à écrire, au début comme un passe-temps, mais rapidement, l’écriture se transforma en une sorte de thérapie, pas très efficace mais cela la soulageait quelque peu. Puis vint sa rencontre avec son chat, Sweety. Son comportement s’adoucit et la jeune fille redevint stable, même si elle était encore solitaire. Lena commença à maîtriser la patience, et tenta de faire des activités pour s’occuper, comme la cuisine.
    Enfin, il y a eu la guilde. Timide, Lena restait souvent en retrait, n’osant pas se mêler aux autres, mais rapidement, les autres mages parvinrent à désinhiber ses fonctions enfouies en elle, comme l’empathie, l’apprentissage social ou simplement le goût à la vie. Avec ses nouveaux amis, une nouvelle facette de Lena se dévoila, laissant apparaître un certain dont pour materner les autres et écouter les autres.
    Lena reste cependant toujours lunatique, notamment lorsqu’elle est malade, ou très fatiguée.
    Mis à part le caractère, Lena possède également des passions, des passe-temps, des choses qu’elle aime, qu’elle n’aime pas. Par exemple, Lena aime chanter, écrire et jouer du violon, mais également cuisiner et lire. Proposez-lui un karaoké, et elle acceptera volontiers.
    Côté passe-temps, Lena apprécie les ballades au bord de l’eau, les sorties romantiques, le cinéma et le dessin. Elle aimerait beaucoup visiter d’autres pays, faire un peu de tourisme avec ses amis. Un de ses buts secrets est d’apprendre la cuisine typique de tous les pays possible.
    Lena aime les chats, le chocolat et les histoires à l’eau de rose. La Congrégation lui a permit, grâce à sa bibliothèque, de s’instruire et de s’évader dans de passionnantes lectures. De même que ses amis, lorsqu’ils lui racontent certaines missions, ou qu’ils partagent leurs rêves avec elle.
    Elle partage volontiers son goût pour la cuisine avec les autres filles, notamment pour la saint valentin, pâques, anniversaire ou tout autre fête. D’ailleurs, elle aide aussi les garçons qui le souhaitent.
    Pour ce qui est des choses qu’elle n’aime pas, il y en a toute une ribambelle, comme les légumes verts notamment. Mais également les petites pimbêches prétentieuses, les insectes et autres araignées. Il y a encore de nombreuses petites choses qui peuvent la rendre irritable, mais cela dépend de son humeur et de son état d’esprit du moment.

    « Histoire »

    Lena est née il y a bientôt vingt ans, dans la ville de Clover au printemps. Elle a rapidement eu l’occasion de découvrir ses pouvoirs, au détriment de ses amis… mais pas de sa sœur. Sa petite sœur, bien qu’elles soient jumelles. Aimées et choyées de leurs parents, elles ont vécues une enfance paisible, malgré les pouvoirs de Lena, qui maîtrisait l’eau, et Rinn, qui maîtrisait la glace. Longtemps, leur relation fût la plus fusionnelle qui puisse exister, si bien que leurs parents avaient bien du mal à les séparer quelques heures. En faite, c’était même impossible.
    A l’école, les fillettes passaient leur temps à faire des bêtises, elles étaient sans cesse en retenues au grand damne de leurs parents et professeurs, bien qu’elles aient toujours d’excellentes notes. Leur comportement n’était pas compatible avec la vie en société, elles ne sortaient pas de ce cocon gémellaire.
    Résignés, parents et professeurs avaient conclus un accord pour que les fillettes étudient à la maison. Même s’ils savaient pertinemment que ce n’était pas une bonne chose pour elles. Mais elles étaient si heureuses ensembles que leurs parents n’avaient pas eu le cœur de les séparée.
    Les années passèrent et les petites filles étaient devenues un peu plus grandes, elles avaient réussies à réintégrer l’école et se sociabiliser après un certain temps d’adaptation.
    Apprenant à maîtriser leurs pouvoirs, elles avaient veillées à cacher leurs pouvoirs aux autres depuis qu’elles étaient devenues sociables. Tout allait pour le mieux jusqu’à l’hiver de leurs 17 ans.
    Cet hiver-là avait été particulièrement rude, même pour le climat doux de Clover. Rinn était tombée malade, tout comme Lena. Alors que cette dernière se remettait, Rinn, elle, ne recouvrait pas la santé. Pire, elle tombait de plus en plus malade. Ses pouvoirs commençaient même à devenir incontrôlables, effrayant parfois leurs parents. Lena avait d’ailleurs de la peine à annihiler les pouvoirs de sa sœur, mais c’est à cette époque qu’elle à découvert les propriétés de l’eau chaude et de la vapeur. Elle ne souhaitait qu’une chose : aider sa sœur.
    Le temps passait, et l’était de Rinn ne s’améliorait pas, malgré les soins prodigués. Elle fût conduite à l’hôpital, une nuit où la neige avait commencé à tomber. Personne ne comprenait ce qu’elle avait, jusqu’à ce que le verdict tombe : Tuberculose. Malheureusement, le temps avait trop passé depuis les débuts de la maladie et le sérum ne fit que peu d’effet et Rinn s’éteignit en novembre, durant une matinée lumineuse. Epreuve terrible pour les parents, mais encore plus pour Lena. Elle était séparée de sa moitié, de sa famille, de sa vie.
    A partir de là, tout bascula et la vie de Lena s’en trouva teintée de noire. Dépression, solitude, Lena s’était enfermée dans une coquille que ses parents ne parvenaient pas à percer. Pour tenter de leur échapper, elle s’enfuit de chez elle, ne supportant plus de vivre dans cette maison, cette chambre où l’esprit de sa sœur planait toujours et hantait la vie de Lena.
    Hasardant de ville en ville, Alice tomba alors sur Gérard, même si elle n’apprit son nom que bien plus tard. Un garçon qui semblait avoir plus ou moins son âge et qui lui faisait penser à elle, son air froid, et pourtant Lena avait l’impression qu’il ne demandait qu’une chose : la même chose qu’elle, mais elle ne savait pas quoi exactement.
    Peut-être de retrouver une personne chère qui est inaccessible. Elle ne sait pas trop comment, mais elle avait réussit à le toucher et elle s’engagea à ses côtés dans la petite guilde de Crime Sorcière avec Meldy et Ultear.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lena Jilian, la poupée de porcelaine   Dim 24 Juin - 11:32

OUAAAHHH super fiche * émerveiller*

Tout es parfait bah je te valide ^^

Revenir en haut Aller en bas
 
Lena Jilian, la poupée de porcelaine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Cimetière-
Sauter vers: